Le consortium SEANICE, coordonné par Thales, prépare les marines européennes à faire face aux menaces sous-marines de demain

Le consortium SEANICE, coordonné par Thales, prépare les marines européennes à faire face aux menaces sous-marines de demain

  • La Commission européenne a choisi SEANICE (AntiSubmarine Warfare European Autonomous Networked Innovative and Collaborative Environment), un consortium coordonné par Thales, pour étudier, tester, prototyper et élaborer la prochaine génération de solutions de lutte anti sous-marine (ASM), basée sur la collaboration entre plates-formes pilotées et non pilotées.
  • Le consortium SEANICE est composé de 16 partenaires représentant six pays : Belgique, Espagne, France, Italie, Lettonie et Portugal. La France est le chef de file du consortium et Thales le coordonnateur. SEANICE a reçu le soutien du programme PESCO MUSAS (Permanent Structured Cooperation Maritime Unmanned Anti-Submarine System) piloté par le Portugal.
  • SEANICE préparera les forces navales européennes à faire face aux menaces sous-marines futures, telles que sous-marins d’attaque, sous-marins miniatures, drones, torpilles lourdes, torpilles ultra rapides et mines navales.
SEANICE est l’un des 26 projets sur 63 sélectionnés pour bénéficier de subventions au titre du programme EDIDP (Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense) qui vise à renforcer la compétitivité de l’industrie de défense européenne. Basé sur un scénario de cas d’usage réaliste pour la guerre ASM relevant du domaine d’intervention de l’Union européenne, le projet a pour objet l’étude, la conception, l’essai et le prototypage de nouvelles technologies, et de jeter les bases de leur déploiement. SEANICE est à l’avant-garde du changement et de la rupture technologique, avec notamment l’intégration des drones et de fonctions d’intelligences artificielle.

 

Au cours des 20 dernières années, les opérations navales, en particulier sous-marines, ont évolué vers des modes de surveillance et de combat plus connectés et plus complexes. Ceux-ci s’appuient sur de nouveaux moyens, tels que les équipements autonomes sans équipage, ainsi que les capteurs et effecteurs distribués. Les menaces sous-marines auxquelles on peut être confronté en mer sont multiples : sous-marins d’attaques, sous-marins miniatures, drones, torpilles lourdes, torpilles ultra rapides et mines navales.

Avec 56 000 km de côtes et 12 000 km de frontières terrestres à sécuriser, l’Union européenne doit s’attaquer à ces menaces afin de protéger les voies de communication maritimes dans les eaux territoriales de ses États membres et au-delà, partout où l’UE peut décider d’intervenir pour protéger ses intérêts légitimes.

Qu’elles soient nationales ou sous mandat de l’UE, les marines européennes doivent relever plusieurs défis, parmi lesquels :

  • les opérations de lutte ASM conjointes/coordonnées
  • la multitude de menaces sous-marines furtives
  • la résilience sous-marine et l’appréciation de la situation
  • la multiplication des systèmes non pilotés et autonomes pouvant se traduire par des attaques par saturation

C’est pour répondre aux besoins futurs des forces navales européennes en matière de détection, d’identification, de lutte et de protection contre les menaces sous-marines que la Commission européenne a sélectionné SEANICE. Ce projet, qui contribue à un certain nombre d’innovations, a pour but d’appliquer au théâtre d’opérations de la lutte ASM de nouveaux concepts déjà utilisés dans le civil. Il s’attache à intégrer de nouveaux équipements non pilotés ainsi que de nouveaux moyens de renseignement et de surveillance, afin de maitriser la complexité actuelle inhérente à la conduite des opérations de lutte ASM. Il offre une architecture de système de systèmes compatible avec les normes actuelles et futurs de l’UE/OTAN.

Fort de ses partenaires hautement qualifiés, fiables et spécialisés – tous des champions de la défense – SEANICE entend contribuer à la souveraineté technologique des forces des États membres de l’UE et au renforcement de leur interopérabilité.

Cette dimension multinationale, qui repose sur l’alliance des meilleurs acteurs de la lutte ASM, est fondamentale pour couvrir les capacités européennes de demain en la matière et poursuivre efficacement la collaboration et l’innovation afin de renforcer les capacités et les programmes de défense. Le consortium SEANICE regroupe un nombre important de partenaires européens issus de la recherche, de l’industrie et du secteur des PME. Tous ont été sélectionnés avec soin afin que les solutions développées de façon collaborative pour répondre aux besoins des marines de l’UE génèrent le maximum de valeur ajoutée : Thales, Airbus Defence & Space, Alkan SAS, Alseamar, CEIIA, Edisoft, Engineering Ingegneria Informatica, GMVIS Skysoft, Latvian Maritime Academy, Leonardo SPA, Naval Group SA, RTSYS, Scalian DS, SIEL SRL, Université Libre de Bruxelles, Wsense SRL.

 

Les idées et concepts novateurs de SEANICE renforceront la résilience et la compétitivité du secteur de la défense européen. Le projet pose les bases qui permettront à l’EDTIB (base industrielle et technologique de défense européenne) d’évoluer dans le segment de la lutte ASM.

 

Selon Gwendoline Blandin, vice-présidente, Systèmes sous-marins de Thales, « Thales a réuni un consortium européen unique d’entreprises de haute technologie pour faire bénéficier les systèmes de lutte ASM de nouvelle génération de leurs innovations dans le cadre du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP). Grâce à nos atouts et avantages technologiques respectifs, nous allons révolutionner la capacité des forces navales européennes de faire face aux menaces sous-marines actuelles et futures ».

 

 

À propos de SEANICE

Le consortium SEANICE est composé de 16 partenaires représentants six pays : Belgique, Espagne, France, Italie, Lettonie et Portugal (avec la France comme chef de file et le soutien du programme PESCO MUSAS). Cette dimension multinationale, qui repose sur l’alliance des meilleurs acteurs de la lutte ASM, est fondamentale pour couvrir les capacités européennes de demain en la matière et poursuivre efficacement la collaboration et l’innovation futures afin de renforcer les capacités et les programmes de défense. Le consortium SEANICE regroupe un nombre important de partenaires européens issus de la recherche, de l’industrie et du secteur des PME. Tous ont été sélectionnés avec soin afin que les solutions développées de façon collaborative pour répondre aux besoins des marines de l’UE génèrent le maximum de valeur ajoutée :

Ces partenaires sont :

THALES (COORDONNATEUR) France

AIRBUS DEFENCE & SPACE SAU Espagne

ALKAN SAS France

ALSEAMAR France

CEIIA - CENTRO DE ENGENHARIA E DESENVOLVIMENTO (ASSOCIACAO) Portugal

EDISOFT - EMPRESA DE SERVIÇOS E DESENVOLVIMENTO DE SOFTWARE S.A. Portugal

ENGINEERING INGEGNERIA INFORMATICA S.P.A. Italie

GMVIS SKYSOFT S.A. Portugal

LATVIAN MARITIME ACADEMY Lettonie

LEONARDO S.P.A. Italie

NAVAL GROUP S.A. France

RTSYS France

SCALIAN DS France

SIEL S.R.L. Italie

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES Belgique

WSENSE SRL Italie

Ce projet bénéficie de subventions du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP) en vertu de l’accord de subvention EDIDP-UCCRS-2020-93-SEANICE

 

Défense Terrestre & Navale
Contactez-nous
Camille Heck Media Relations - Land and Naval Defence
Camille Heck Media Relations - Land and Naval Defence
A propos de Thales Group

A propos de Thales

Thales (Euronext Paris: HO) est un leader mondial des hautes technologies qui investit dans les innovations du numérique et de la «deeptech» – connectivité, bigdata, intelligence artificielle, cybersécurité et quantique – pour construire un avenir de confiance, essentiel au développement de nos sociétés. Thales propose des solutions, services et produits qui aident ses clients –entreprises, organisations, Etats – dans les domaines de la défense, de l'aéronautique, de l’espace, du transport et de l’identité et sécurité numériques, à remplir leurs missions critiques en plaçant l’humain au cœur des décisions.

Thales compte 81 000 collaborateurs dans 68 pays. En 2020, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros.

https://www.thalesgroup.com/fr

Thales Group